Adopter une démarche écologique au sein de son entreprise

Afin de mieux répondre aux défis environnementaux (climat, transparence des entreprises,…), la notion de RSE (responsabilité sociétale des entreprises) a été mise en place. Elle désigne la prise en compte par les entreprises, sur base volontaire, des enjeux sociaux et éthiques dans leurs activités.

Cette démarche permet de répondre également aux attentes de plus en plus nombreuses des consommateurs et partenaires (fournisseurs et actionnaires) des sociétés.
Une nouvelle vision de sa responsabilité écologique va pousser l’entreprise à revoir son mode d’action global. Elle pourra ainsi mieux gérer les risques liés à son activité, et ainsi saisir des opportunités de renouvellement.

1. Quelles sont les actions à mener au sein d’une démarche RSE ?

Les entreprises peuvent mettre en place différents types d’actions, mais le choix se fera essentiellement en fonction de leurs problématiques, secteur d’activité et territoire. Globalement les mesures et actions prises peuvent être environnementales, sociétales ou encore liées à la gouvernance (concertation, corruption, optimisation fiscale).

Ci joint une liste d’actions RSE mises en place par différentes entreprises :
Mac Donald’s crée des packagings écoresponsables
Diesel et Coca Cola lancent une ligne de vêtements à partir de matériaux recyclés
Burger King fait fondre des anciens jouets en plastique pour la bonne cause

N’oubliez surtout pas que la RSE n’est pas réservée aux seules personnes qui en sont en charge. Pour être efficace, elle doit être portée par chaque département de l’entreprise.

Prenons le cas d’un acheteur : si l’entreprise est engagée dans une démarche de RSE cohérente, celui-ci devra veiller à choisir ses fournisseurs en fonction de critères environnementaux et sociaux et non pas seulement en fonction du prix.

2. Comment prioriser les actions ?

Afin de s’engager dans une démarche RSE durable, il est essentiel de prioriser et de hiérarchiser les actions en fonction des enjeux de son secteur, de son pays et de son entreprise, en commençant par les plus probables : on appelle cela la matérialité.
Cela va permettre d’identifier les sujets économiques et environnementaux susceptibles d’impacter les performances de l’entreprise ou d’influer sur la vision des consommateurs.

Vous pouvez également créer une charte écologique et environnementale, affichée et visible par tous dans vos locaux.

Les plantes dans votre entreprise impactent le travail de vos salariés
Les plantes dans votre entreprise impactent le travail de vos salariés

3. Comment suivre et mesurer les actions RSE ?

Mesurer l’évolution des actions est essentiel car les notions de progression et de transparence sont très importantes. Des indicateurs vont permettre de suivre les émissions de gaz à effet de serre de l’entreprise, les arrêts maladie, les cas de pollution, l’écart des salaires femmes hommes, etc.
Notez bien que ces indicateurs sont de plus en plus demandés par les actionnaires et les banques.

Même s’il n’est pas obligatoire pour les petites et moyennes entreprises, le suivi et la mesure des actions est aussi important pour les PME et TPE, particulièrement pour celles qui réalisent des actions de sous-traitance.
En France, pour les entreprises de plus de 500 salariés et de 100 millions d’euros de chiffre d’affaires, la mesure et le suivi de certains de ces indicateurs sont obligatoires.

4. Jusqu’où va la responsabilité de l’entreprise ?

L’entreprise est responsable de l’impact de ses propres activités mais cette notion s’étend plus loin.
En droit français, une grande entreprise sera ainsi responsable des éventuels dommages causés par l’activité de ses filiales et de ses sous-traitants si les mesures nécessaires pour prévenir les risques en matière de droits humains n’ont pas été mises en place.

5. Combien cela coûte-t-il ? Quels en sont les bénéfices ?

Le coût d’une démarche de RSE est très difficile à évaluer, tant en termes financiers qu’en termes de temps et de capital humain, notamment du fait de sa dimension globale et transverse. Toutefois, elle peut engendrer des économies financières via les économies d’énergie, d’eau et d’autres matières.

En prenant des mesures pour réduire leurs impacts environnementaux et sociaux, les entreprises préservent la planète mais aussi leurs intérêts ainsi que ceux de leurs parties prenantes. En voici les différents bénéfices :

Augmenter sa performance globale. Plusieurs études montrent une corrélation entre les démarches RSE mises en place par les entreprises et leurs performances économiques.

Prévenir et maîtriser les risques environnementaux, sociaux et de gouvernance.

 N'oubliez pas que la RSE a une importance grandissante sur le capital immatériel
N’oubliez pas que la RSE a
une importance grandissante
sur le capital immatériel

Assurer son approvisionnement en matières premières. S’assurer des bonnes conditions de régénération de ces ressources est indispensable pour que les entreprises puissent continuer leur activité sur le long terme.

Garantir l’acceptabilité sociale de son activité. Pour pouvoir exercer son activité, une entreprise doit s’assurer une certaine adhésion de la part des communautés locales et de ses représentants.

Attirer les talents, motiver et fidéliser ses collaborateurs. L’implication de l’entreprise dans la préservation de la planète est un facteur d’attractivité des talents mais aussi de motivation et de fidélisation des collaborateurs.

Faire des économies. Réduire sa consommation d’eau ou d’énergie peut se traduire en économie financière pour l’entreprise.

Innover. Intégrer les préoccupations environnementales et sociales, conduit souvent à des innovations produits mais aussi des innovations sociales.

Se différencier de la concurrence et accéder à de nouveaux marchés. De nombreuses entreprises donneuses d’ordre privilégient aujourd’hui les fournisseurs ayant une démarche de responsabilité sociale dans leurs appels d’offres.

Pour conclure, n’oubliez pas que la RSE a une importance grandissante sur le capital immatériel d’une entreprise et sa réputation.
En effet, la dimension engagement citoyen est considérée comme la deuxième dimension la plus importante pour les Français après les produits et services proposés par les entreprises.

Source

Partager l'article

Partager sur facebook
Partager sur pinterest
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dîtes-en plus sur votre projet​

Nos experts vous rappellent dans les 24h.

D'autres articles qui pourraient vous plaire

Marketing

LE BLACK FRIDAY

«Mai 68 on disait non à la consommation, et c’est devenu dix fois pire». Jean Cabu Les origines du Black Friday Le Black Friday se traduit par vendredi noir. Le terme « black » et ses significations divergent…Il s’est imposé dans les années 1970 aux Etats-Unis, environ vingt ans après son apparition. Les marques américaines ont décidé

Marketing

L’expérience client

« Si vous voulez me convaincre, vous devez penser ce que je pense, ressentir ce que je sens et me parler avec mes mots. » Cicéron 2019 aura marqué la diminution de l’intérêt du client pour le produit et son prix, pour se tourner vers une expérience unique… l’expérience client. Nous appelons « expérience client »  la qualité de

Voulez-vous booster votre business et votre visibilité ?

Réalisons votre projet ensemble. Il suffit pour le moment de répondre à nos quelques questions, en cliquant sur ce bouton. Nos experts reviendront vers vous dans les 24h.

Agence M COM Marseille équipe contact
Retour haut de page
small_c_popup.png

Dîtes-en plus sur votre projet​

Nos experts vous rappellent dans les 24h.